Alimentaire,  Blog

Des protéines dans l’alimentation du quotidien

Au quotidien, notre corps a besoin d’un apport de différents de nutriments pour assurer les fonction essentielles à notre survie. Parmi ces nutriments nécessaires dans l’alimentation, on y trouve les protéines. Elles sont présentes à tous les niveaux de notre corps et constituent la base de sa structure. Toutefois, bien qu’elles soient nécessaires à l’organisme, toutes les protéines ne sa valent pas.

Des protéines présentes à tous les niveaux de l’organisme

Que sont les protéines ? Les protéines sont des molécules constituées d’un enchaînement de résidus d’acides aminés qui sont liés entre eux par des liaisons peptidiques. Les protéines sont présentes dans l’ensemble des cellules constituant notre corps. Elles peuvent prendre plusieurs formes et leurs actions diffèrent d’une protéine à une autre. Ainsi, certaines assurent un rôle structurel dans notre organisme (agencement pour constituer nos tissus, nos cellules,…). Tandis que d’autres assurent une activité chimique de synthèse et de dégradation nécessaires à la cellule.

Les protéines qui assurent une activité chimique dans l’organisme sont les enzymes. Elles ont un rôle très important pour le bon fonctionnement du métabolisme. Elles interviennent aussi bien dans la contraction musculaire que dans le transport de certaines molécules à travers les cellules. Les enzymes sont importantes notamment dans l’appareil digestif. Ces dernières, principalement les peptidases et les amylases, vont intervenir pour dégrader les molécules ingérer par l’alimentation. Les aliments seront dégradés en plusieurs petites molécules susceptibles d’êtres assimilé par la suite par l’intestin. Son rôle est donc indéniable dans l’assimilation des nutriments que nous fournissons à notre corps.

Enfin, de manière générale, quand l’on parle de protéine, on se réfère tout de suite à cette molécule indispensable dans l’alimentation des sportifs. Cette dernière constitue la base de l’apport nutritionnel dans la recherche de performance et de prise de masse musculaire. En effet, la protéine est bien connu pour être l’allié de tous les sportifs. Elle est reconnue pour sa capacité à venir renforcer les muscles que l’activité physique aura construit.

Il y a plusieurs types de protéines dans l’alimentation

Il y a différents types d’apports possibles en protéines que l’on retrouve dans la diversité de l’alimentation humaine. Bien que dans la consommation la tendance est à la reconnaissance des protéines d’origines animales (viande et produits laitiers), elles ne sont pas les seuls à être présente dans les aliments que nous pouvons consommer au quotidien. En effet, il y a aussi les protéines végétales. Ces dernières sont moins valorisé et moins connus dans nos sociétés. De ce fait, elles sont moins recommandées dans un apport quotidien.

Des protéines d’origines animales et végétales

Les protéines d’origines animales constituent l’essentiel de l’apport en protéines dans l’alimentation. Elles ont comme particularité de fournir un apport protéique conséquent. En effet, elles disposent de la majeure partie des acides aminés dont le corps à besoin.

Toutefois, il n’y pas que les protéines animales dans l’alimentation comme on l’a dit plus haut. Il y aussi les protéines végétales qui sont très importantes pour l’organisme. Ce qui différencie essentiellement ces deux types de protéines est l’apport en acide aminé qu’elles peuvent fournir à l’organisme. En effet, contrairement aux protéines d’origines animales, les protéines d’origines végétales ne peuvent fournir à l’organisme tous les acides aminés dont le corps à besoin pour son bon fonctionnement. C’est pourquoi, la consommation de protéines végétales doit s’accompagner de légumes et de céréales pour fournir l’ensemble de ces acides aminés nécessaires au bon fonctionnement du corps.

Les protéines animales et végétales ne se valent pas

Il y a une différence assez flagrante entre les protéines d’origines animales et les protéines d’origines végétales en ce qui concerne l’apport en nutriments essentiels pour le corps. Toutefois, bien que les protéines animales présentent plus d’avantages au niveau nutritionnels, il faut faire attention avec leur consommation. En effet, en consommant de la viande pour bénéficier des bienfaits de ces protéines, on consomme dans le même temps beaucoup de lipides. Ces derniers peuvent s’avérer néfaste pour l’organisme (exemple : excès de cholestérol). Un effet néfaste que l’on ne retrouve pas en consommant des aliments d’origines végétales riches en protéines.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Consommer des protéines avec modération

Même si on est pas un très grand sportif, la consommation de protéines reste essentielle pour le bon fonctionnement de l’organisme. Nous avons tous besoins de protéines pour assurer le fonctionnement de notre organisme et être en bonne santé. Cependant, il ne faut pas abuser d’un apport d’un trop élevé au risque que les effets bénéfiques peuvent très vite se transformer en effets néfastes.

Attention à une consommation trop riche en protéine animale

La consommation de viande est ancré dans nos sociétés comme étant normale et primordiale pour être fort et puissant. Un fait qui est lié à notre « nature » de carnivore. Mais sommes-nous vraiment des carnivores ?En tout cas, aujourd’hui, ce fait est tellement ancré que la consommation de viande est entré dans nos habitudes alimentaires quotidiennes. Cependant, au risque de détruire un mythe ancré dans notre imaginaire collectif, nous ne sommes pas des carnivores exclusifs. En ce sens, du point de vue de notre constitution physiologique, nous n’avons pas besoin que de viande pour survivre. Voir, nous n’en avons pas spécialement besoin aussi souvent que nous pouvons le penser.

En effet, cette volonté de consommer le plus souvent possible de la viande découle, selon moi, de la volonté humaine d’être au sommet de la chaîne alimentaire. En effet, l’être humain veut être le plus grands prédateurs de cette planète. Ce phénomène pouvant s’expliquer d’une part par l’idéalisation que l’on peut avoir des plus grands prédateurs connus qui sont tous carnivores (les loups, les lions, les requins, ….). D’autre part, la symbolique que renvoie ces animaux dans notre imaginaire est forte. Ils sont considéré comme puissants, fort, majestueux, sans pitié. Autant de traits qui sont idéalisé et qui renvoie au comportement adéquat pour vivre dans ce monde moderne ultra compétitif.

Nous ne sommes pas que des carnivores

Nous pensons être des êtres principalement carnivores, mais nous avons des particularités anatomiques qui nous rapproche plus des herbivores. En effet, si on regarde au niveau de notre appareil intestinal, il s’apparente plus à ceux des animaux herbivores et frutivores que carnivores occasionnels ou exclusifs. Sur ce point de vue anatomique, nous sommes identiques au grand singe qui s’alimentent principalement de fruits et de légumes!

Dès lors, notre constitution anatomique intestinale est telle que nous sommes plus proches de la vache que des grands carnivores comme les tigres, les lions et autres. En effet, la particularité des carnivores exclusif est d’avoir un appareil intestinal relativement cours et des enzymes particulière destiné à la dégradation d’un apport exclusif en viande. Bien sûr, nous ne disposons pas des ces attraits.

Chez les carnivores, la nourriture une fois dégradé effectue un cours passage dans l’organisme. Hors, chez nous autres humains, la taille de notre intestin est bien plus longue. De ce fait, les nutriments d’origine animale qui sont dégradés passe plus de temps dans l’organisme. Alors, la dégradation des nutriments d’origine animal requiert beaucoup d’énergie de la part de notre intestin. Mettant ainsi à rude épreuve notre appareil digestif sur le long terme.

C’est pourquoi, il faut faire attention de ne pas consommer trop de viande régulièrement pour atteindre la dose de protéine nécessaire. Cela pourrait avoir, à long terme, un effet d’usure des capacités de la fonction digestive et de la flore intestinale.

Il faut privilégier un apport varié en protéines

En résumé, les protéines sont importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme. Elles permettent de fournir à l’organisme tous les éléments nécessaires pour sa fonction générale. Toutefois, toutes les protéines ne se valent pas, bien qu’elles soient essentielles pour notre corps. Il ne faut pas en abuser ! Surtout des protéines provenant de la consommation d’autres animaux. Une consommation excessive et répété de protéines d’origine animales peut s’avérer délétère à long terme pour l’organisme. En effet, elle impactera les fonctions cruciales pour son bon fonctionnement. Apprenez donc à favoriser les protéines végétales et alterner avec les protéines animales de temps en temps.

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le « liker » ! Aussi, n’oubliez pas de vous abonner pour recevoir les dernières newsletters et profiter des E-books gratuits !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :