Citations de l'être
Blog,  Citations

« N’attends pas des autres ce que tu n’es pas en mesure de leur offrir »

En tant qu’êtres humains socialisés, nous vivons toujours entourés de nos semblables. Depuis la nuit des temps, nous avons toujours eu besoin de la présence de l’autre pour vivre et pour être. C’est notre particularité instinctive d’être grégaire. Les autres à travers le groupe ont toujours joué un rôle crucial dans l’édification de notre être. On vit avec les autres et surtout en fonction d’eux. Ce sont eux qui nous permettent d’être ce que l’on est, et sans eux il devient difficile de savoir ce que l’on est. C’est à partir d’eux que l’on désire, et c’est d’eux que naissent nos besoins, nos envies. Il faut donc accorder une place particulière aux autres au quotidien pour tendre vers ce que l’on est et ce que l’on peut être.

L’autre est l’étalon à partir duquel on se construit et bien souvent on renvoie sur l’autre nos propres idées, nos propres désirs. Ce phénomène de construction à partir de l’autre est une bonne chose, mais peut aussi être une mauvaise chose. En effet, c’est une bonne chose si cela enrichit sa propre existence, mais cela devient une mauvaise chose si sa propre existence en dépend. On ne peut pas vivre qu’en fonction de l’autre. Dans nos interactions quotidiennes, il constitue un prolongement de soi-même. Si bien que nous pouvons avoir tendance à amalgamer l’autre à soi, à le confondre avec soi et à l’envisager comme étant comme soi.

L’autre est le lieu à partir duquel on érige sa propre existence, dans un jeu de comparaison et de ressemblance. On a tendance à attendre de l’autre qu’il soit comme soi. Alors que certains tendent à vouloir être comme l’autre. Le jugement que l’on porte sur l’autre est fonction de notre propre perception et de nos propres attentes à son égard.

Dans la vie, il faut savoir agir envers les autres de la même façon que l’on souhaiterait qu’ils agissent pour soi. De ce fait, il ne faut pas agir envers les autres d’une façon que l’on ne souhaiterait pas qu’ils agissent envers soi. Il ne faut pas attendre des autres ce que l’on n’est pas en mesure de leur offrir. Il faut envisager cela comme une relation de don et de contre-don. En effet, on donne pour recevoir. Si on veut recevoir de l’amour, il faut savoir en donner.

Il ne faut pas attendre des autres qu’ils soient envers soi ce que l’on ne peut pas être envers eux. Prendre connaissance de son propre comportement et comprendre sa propre façon d’interagir avec autrui permet de mieux donner pour mieux recevoir. Enfin, il ne faut pas oublier que l’autre est particulier dans son existence et que ce que l’on désire de lui n’est pas forcément l’objet de son désir. En ce sens, il ne faut pas attendre de recevoir le désir de l’autre si celui-ci ne nous désire pas.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :