Parlons de l'amour
Bien-être,  Blog,  Émotionnel

Parlons de l’amour (Part 1)

Partie 1 : L’amour et ses deux visages

Dans sa vie, il est difficile de passer à côté de l’amour. Il est omniprésent aussi bien chez soi qu’autour de soi. L’amour imprègne le monde et chaque être y a déjà fait face, à un moment donné, dan sa vie. Nous sommes tous touchés par l’amour ! Qu’il émane de nous vers autrui ou qu’il émane des autres à notre encontre il est toujours présent. Nous sommes susceptibles d’aimer tout ce qui nous entoure. Certain(e)s peuvent aimer la musique, d’autres les cailloux ou d’autres les animaux. Parlons de l’amour !

Face à l’amour, chacun dispose de ses propres goûts et de sa propre façon d’aimer. On aime tous forcément quelque chose. Quand on aime une même chose, ce n’est pas toujours pour les mêmes raisons. L’amour qu’on adresse à quelqu’un ou quelque chose et celui que l’on reçoit de quelqu’un, est très fort. C’est grâce à l’amour en général que nous pouvons vivre épanoui et serein. En effet, sans amour, la vie est difficilement envisageable, car tout naît de l’amour. L’amour est un sentiment libérateur, pourtant il représente aussi des dangers.

Qu’est-ce que l’amour ?

Tout le monde connaît l’amour et a été amoureux(se) au moins une fois dans sa vie. L’amour est présent partout dans nos vies et bien souvent on ne s’en rend pas forcément compte quand il croise notre chemin. L’amour prend plusieurs formes au cours de notre vie et a des conséquences aussi bien bénéfiques que désastreuses pour l’être. Mais avant d’aller plus loin, revenons sur ce qu’est l’amour.

Le mot amour désigne de manière générale un sentiment d’attachement et d’affection à l’égard de quelqu’un ou de quelque chose présent autour de nous. Il peut s’agir, d’un objet, d’un(e) individu, d’un animal ou de tout autre être vivants et non-vivants. Lorsqu’il est éprouvé, l’amour pousse celui ou celle dont il émane, à vouloir se rapprocher aussi bien physiquement qu’intellectuellement et spirituellement de ce à qui ou quoi il est adressé. C’est la proximité avec ce qui est aimé qui permet de faire vivre l’amour.

L’amour adressé à un être vivant renvoi à un profond sentiment de tendresse et d’empathie. On éprouve de l’empathie pour ce que l’on aime. Alors on devient tendre avec ce que l’on aime. L’amour peut être de toute sorte. Les principales formes d’amour que nous rencontrons dans notre vie sont « l’amour romantique », « l’amour familial » et « l’amour platonique ». La première forme d’amour étant adressé à un ou une partenaire. La seconde étant adressée à des membres de sa famille. Enfin le troisième étant généralement réservé à un(e) ami(e) ou quelqu’un avec qui l’on s’entend bien. Quelle que soit sa nature véritable et son but, le sentiment d’amour provoque une intense sensation de plaisir à celui ou celle qui le reçoit. Le type d’amour procurant le plus d’énergie étant l’amour passionné. Toutefois, ce dernier peut très vite devenir néfaste lorsque l’énergie qu’il nécessite ou procure se retourne contre soi-même.

Le saviez-vous ? : Pourquoi l’amour est-il représenté avec un cœur et d’où vient ce dessin du cœur que l’on croise à la Saint-valentin ?

De tout temps, les hommes et les femmes ont toujours remarqué que lorsqu’ils éprouvaient de l’attirance pour quelqu’un, ils ressentaient des palpitations au niveau de la poitrine. C’est durant le Moyen Âge, principalement, que les penseurs vont associer cette sensation avec l’amour. Ils en déduisent que ce sentiment viendrait du cœur. Aujourd’hui, on sait qu’éprouver de l’amour libère des hormones qui vont venir augmenter le rythme cardiaque. Comme quoi, ils n’avaient pas tort à l’époque ! Cependant, de nos jours, il est avéré que l’amour vient surtout du cerveau qui induit un message hormonal ayant une action sur le cœur.

D’où vient la représentation graphique du cœur, que l’on connaît tous et qui est partagé pour signifier son amour ? Cette représentation viendrait de l’antiquité grecque et romaine. Le symbole ferait référence à la feuille de Lierre. Cette dernière symbolisant la longévité et l’amour constant. Mais aussi, la sensualité et la passion, car elle ornait les jarres de vin à cette époque. Alors, durant le Moyen Âge, les représentations du cœur prirent la forme de la feuille de lierre. Ce n’est que plus tard que des peintres lui donnèrent la couleur pour rappeler le sang et la passion.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Nous vivons pour être aimé

Dans la vie, nous vivons pour aimer les autres. Nous aimons nos parents, nous aimons nos enfants, nous aimons les animaux, etc. Nous aimons tous quelque chose de particulier qui est propre à ce que l’on est, propre à nos goûts uniques. Bien que l’amour que nous adressons vers l’extérieur soit un des buts de la vie, nous vivons aussi, et principalement, pour être aimé. En effet, c’est l’amour que l’on reçoit qui nous fait vivre. Sans amour, de quelle forme qu’il soit, l’être est voué à dépérir. Une vie sans être aimé est difficilement envisageable.

Par notre caractère en tant qu’êtres vivants grégaires, nous avons besoin des autres pour vivre et pour survivre. Ce dont nous avons le plus besoin dans nos relations aux autres, c’est leur amour. Un amour qui s’exprime sous forme de reconnaissance. Ce besoin incessant d’être aimé est présent depuis l’enfance. Chaque individu a besoin se sentir aimé et important.

Vivre sans amour c’est vivre comme un fantôme. Nous n’existons pour personne. Beaucoup de personne qui ne sont pas aimée, ou qui ne perçoivent pas l’amour qui leur est adressé, sombre généralement dans la dépression ou la haine des autres. Ils ne deviennent alors que l’ombre d’eux-mêmes. Plus on est aimé et plus on est heureux, c’est scientifiquement prouvé. Aussi, plus on est aimé, plus on est performant dans sa vie.

Les deux facettes de l’amour

. L’amour qui sauve

L’amour peut être un médicament, une potion, et soigner la plupart des maux pouvant affecter aussi bien le corps que l’esprit. En effet, quelqu’un qui est aimé sera, le plus souvent, heureux et épanoui dans sa vie. Aussi, elle sera à même d’aimer facilement les autres. Une personne heureuse et épanouie répandra autour d’elle son bonheur et son amour. Inutile de donner des anti dépresseurs, seul l’amour peut guérir les mots de l’esprit chez la plupart des humains. Si vous aimez quelqu’un, vous lui rendez service, car votre amour le préserve en partie de certaines maladies bénignes.

Aimer quelqu’un est donc un moyen très puissant pour le sauver d’une mauvaise passe. Même la personne la plus grincheuse qui soit, si vous lui donnez de l’amour, sera heureuse. Quelqu’un qui se sent aimé et qui est heureux, a des chances d’être beaucoup plus sociable et en mesure d’exprimer beaucoup plus d’amour à l’égard des autres. Charger les autres d’amour, c’est augmenter les chances que ceux-ci nous renvoient de l’amour.

Attention ! Aimer ne veut pas dire être naïf et faible. Il faut savoir aimer et rester lucide. Ne pas se laisser tomber dans l’expression trop passionneée que peut procurer l’amour. En effet, mettre de la passion dans l’amour, c’est prendre le risque de se laisser manipuler.

. L’amour qui tue

L’amour est très bénéfique pour le bien-être du corps et de l’esprit. Cependant, l’amour peut aussi engendrer de la déception chez celles et ceux qui le reçoivent et entraîner la maladie. En effet, l’amour comme toute chose dans la vie, est bon dans une certaine mesure et peut s’avérer néfaste dans d’autres mesures. L’amour peut très vite devenir néfaste, dès lors que la passion qui y a été investie se retourne contre soi. Il peut s’agir de la déception liée à l’asymétrie de l’amour. Si, l’amour que l’on dirige vers quelqu’un n’est pas rendu, alors l’esprit peut s’en retrouver affecté. D’autres sentiments plus néfastes pour l’esprit peuvent alors survenir. Certaines personnes peuvent tomber dans une tristesse excessive. D’autres en revanche deviendront agressives envers les autres.

L’amour devient un danger et un poison pour l’esprit dès lors qu’on a le sentiment qu’il a été bafoué. Dans ce cas, l’amour entraîne des humeurs négatives. Ainsi, un trop d’amour adressé à quelqu’un peut se retourner contre soi. Aussi un trop d’amour reçu peut être nuisible et installer l’être dans une forme de dépendance. On peut devenir prisonnier de cet amour.

Il faut apprendre à aimer les autres pour ce qu’ils sont ! Si, vous les aimer pour être aimé et reconnu en retour, vous prendrez le risque d’être déçus. Il ne faut jamais attendre de recevoir des autres ce que vous leur donnez. Dès que l’on attend d’autrui, on se met en situation de dépendance et l’on s’expose mentalement. Aussi, il ne faut pas aimer les autres d’un amour qui leur donnerait la sensation d’en être prisonnier. Vous risquerez alors de tuer l’amour. Comme tout dans la vie, trop d’amour risque de tuer l’amour. L’amour ne doit pas être un outil pour arriver à ses fins.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :