Citations de l'être
Blog,  Citations

 » Il n’y a pas d’avant tant qu’il n’y aura pas eu d’après « 

L’avant et l’après dirigent notre vie au quotidien. Nous passons toujours d’un avant pour tendre vers un après. C’est du fait d’une situation importante qui vient marquer la transition, que nous passons d’un avant à un après. Par exemple, certaines personnes diront :  » Avant la naissance de mon enfant, je sortais beaucoup faire la fête, mais après j’ai totalement arrêté ». On constate que l’évènement  » la naissance de mon enfant  » vient constituer l’action qui effectue la transition dans l’existence de l’individu. La vie est ponctuée d’évènements de la sorte qui occasionnent des transitions. Une succession d’évènements qui rythme nos vies et qui nous font passer d’un état  » avant » à un état  » après » continuellement.

Nous vivons toujours dans l’espoir d’un après qui soit généralement meilleur. Nous envisageons et appréhendons toujours l’après, car nous n’avons aucune certitude sur ce qui le constitue. Il s’agit là de l’inconnu de l’après. On oublie bien souvent que l’après n’existe pas en tant que tel. En effet, l’après n’existe pas s’il n’y a pas eu d’avant. On ne peut être après que si l’on était et que l’on a été avant. De même, il ne peut y avoir d’avant tant qu’il n’y aura pas d’après. Tant qu’on ne change pas face à un évènement, que ce dernier ne nous transforme pas, l’avant et l’après n’existe pas, car l’être est resté le même.

Dans toute chose de la vie, il faut savoir s’inscrire dans l’après pour ne pas rester figer dans l’avant. Tant que l’on envisage pas un après, il nous est impossible de dire qu’il y avait un avant, car on est resté bloquer dans l’avant. Cet  » avant » étant alors le  » maintenant  » de la situation. Chaque fait marquant de la vie est un évènement qu’il faut savoir accepter pour être soi tout en étant autrement. Une déception amoureuse, un décès, un quelconque évènement marquant et chamboulant l’existence nécessite de s’inscrire dans un après. C’est un moyen de construire l’avant. En effet, en construisant l’après comme il se doit, on construit aussi l’avant et on se permet de s’en détacher.

Face à un évènement traumatisant, il faut s’afférer à construire son futur pour que l’évènement devienne passé. En inscrivant l’évènement dans le temps, on peut mieux l’observer. Il faut prendre ses distances pour s’en éloigner et pour mieux l’observer. En effet, un évènement traumatisant c’est comme un immense mur qui tomberait devant nous. Si on reste  » au pied du mur  » alors on ne peut qu’observer le mur. En revanche, plus on s’en éloigne, mieux on voit l’ensemble, et plus on est susceptibles de voir au-delà. Cet  » au-delà du mur  » étant l’horizon de l’après, ce que l’on peut être après cet évènement, après ce mur.

Franchir le mur devient une nécessité pour avancer. Une fois le mur franchit, il faut savoir garder un œil sur l’horizon de son passé tout en avançant vers son futur. Il est important de savoir d’où l’on vient et ce que l’on a enduré pour continuer à avancer et construire l’après. Plus on avancera dans l’après en considérant l’avant, mieux l’avant sera compréhensible et permettra d’assurer les fondations de l’après.

Construisez votre  » après  » dès maintenant ! Si une situation bloque l’être dans son existence, il faut construire un  » après  » pour que puisse se construire un  » avant « . Construire un  » après « , s’est s’assurer un futur meilleur, et c’est se donner les possibilités d’avoir un  » avant  » qui puisse nous permettre d’avancer.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :