Le pouvoir de la répétition
Bien-être,  Blog,  Général

Le pouvoir de la répétition sur le corps

Le corps fait partie de la nature et au même titre que tout être constituant la nature, il doit s’adapter aux contraintes de cette dernière. L’adaptation se fait par la pression de l’environnement sur le corps, qui en conséquence le façonne. Plus la pression est répété, plus l’organisme se construit en fonction pour supporter cette pression. Avec le temps, cette pression n’en devient plus une. Le corps s’habitue à l’effort. Pour en arriver à ce stade, il faut que le corps soit soumis a des répétitions d’actions distinctes. La répétition est l’atout pour endurcir le corps sous tous ses aspects. Nous verrons quels sont les pouvoirs de la répétition sur le corps.

Quelle répétition ?

La répétition, comme vous le savez, consiste à répéter une action, un geste, une situation, encore et encore et de la même façon. Une répétition qui a lieu jusqu’à ce que cela devienne naturel pour le corps. En ce sens, que l’action répéter devienne instinctive.

Il y a deux types de répétitions majeures :

  • Le premier est la répétition des traumatismes générationnels. Ce sont des gestes, des attitudes que nous répétons inconsciemment et qui nous sont transmis de générations en générations par le biais de traumatismes survenus à un instant donné de notre histoire familiale. Il s’agit de répétition néfaste, dite négative, qui peuvent bloquer le corps et l’esprit dans un état lié à un évènement du passé. Avec ce genre de répétitions, on ne devient plus qu’à partir d’un évènement marquant qui nous cristallise.
  • Le deuxième, celui dont il sera question dans cet article, est la répétition dite positive, qui consiste à répéter consciemment dans sa vie pour s’améliorer.

La répétition est la marque des professionnels qui, à force de répéter une action spécifique, acquiert la connaissance et la compétence liée à l’action. Une compétence devenue tellement ancrée dans l’être qu’elle en devient instinctive et qu’elle nécessite moins d’énergie pour être mise en application.

Pour que le corps s’imprègne de l’acte ou du geste, il faut le répéter régulièrement, aussi souvent que possible. Tout ce que l’on souhaite améliorer dans sa vie nécessite de passer par la répétition. Que ce soit pour améliorer son corps ou son mental, tout en augmentant ses propres capacités.

Au quotidien, cela passe donc par une répétition d’exercices et de séquences. De manière générale, l’acte de répétition se fait comme s’il s’agissait d’apprendre une partition musicale. Il faut la répéter encore et encore jusqu’à ce que cela devienne normal et facile et que le geste nécessaire à l’action se fasse naturellement d’une manière fluide et automatique.

Vous désirez un corps résistant ? Travaillez des répétitions bien précises sur une longue période. Vous souhaitez être fort(e) mentalement ? Travaillez votre mental avec des répétitions de mises en situations ou des exercices cérébraux répétés quotidiennement. Tout n’est qu’une question de répétition pour devenir compétent ! Nous verrons plus loin deux exemples d’exercices possibles à répéter.

Important : Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne en ce qui concerne le temps nécessaire pour qu’un acte répété puisse devenir naturel et instinctif. En effet, il faudra moins de temps pour certains que pour d’autres. Cependant, tout le monde peut arriver à un excellent résultat, à condition de prendre le temps qui lui correspond.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

La répétition pour apprendre plus facilement

La répétition permet de se constituer une mémoire de l’action qui est répété. L’action répétée sera mémorisée par le corps et fera partie intégrante de la mémoire de ce dernier.

Avec le temps de la répétition, le cerveau n’a plus besoin de faire appel à la conscience pour mettre en œuvre l’action. Il va plutôt chercher l’information dans l’inconscient qui transmet l’information deux fois plus vite. Ce dernier, l’inconscient, est le lieu de l’instinct ! Il a l’avantage de fournir l’information au corps plus vite que s’il aurait s’agit d’un savoir conscient. Ceci s’expliquant par le lien étroit entre le corps et l’inconscient. Aussi, l’information passant de l’inconscient au corps n’est pas soumis aux barrières psychiques tel que peuvent l’être les informations en provenance de la conscience.

Par exemple, nous respirons au quotidien de façon inconsciente. De même, nous digérons de façon inconsciente. Ces deux particularités physiologiques sont des activités innées et habituelles que le corps peut effectuer sans jeu de conscience véritable. C’est tout simplement instinctif. En revanche, dès que l’on commence à prendre conscience de celles-ci, c’est-à-dire que l’on y porte attention, il devient difficile d’en avoir un bon fonctionnement à moins d’avoir une maîtrise consciente absolue.

Important : Plus vous répéterez une action, plus il vous sera plus facile de pouvoir mobiliser ses capacités pour mettre en œuvre toute action similaire. Tout deviendra plus facile ! La répétition est avant tout un moyen de facilité son quotidien. Toutefois, pour accéder à cette facilité, il faut obligatoirement passer par la difficulté de la mise en pratique répétée sur un certain temps.

. La répétition idéale pour ancrer une habitude

Répéter régulièrement permet de s’accommoder du geste et de la douleur occasionnée par l’activité. Cela deviendra normal ! Vous l’aurez déjà sans doute remarqué dans votre quotidien, par votre activité professionnelle ou tout autre pratique du quotidien que vous répétez.

À force de faire la même chose, vous le faites au bout d’un moment sans aucune contrainte. On dirait même que l’acte est fait « machinalement ». En ce sens, le corps est en « pilotage automatique ». L’avantage est que cela nécessite moins de concentration pour la réalisation de ce que vous faites.

À force de répéter, le geste devient habituel. Une habitude qui est souvent bénéfique dans le quotidien, car cela permet de décharger l’esprit d’un trop plein d’informations. Dans le même temps, l’habitude acquise permet de renforcer le corps.

Important : l’habitude à ses limites ! Il n’y a qu’un pas entre le fait qu’une habitude soit bonne ou mauvaise. Pour se prémunir d’éventuel effet néfaste d’une habitude à trop long terme, il est préférable d’en changer au fil du temps. Donc, il va falloir effectuer de nouvelles répétitions pour développer une autre habitude sur la même base que l’ancienne. Il est important de garder en tête qu’il faut savoir apporter du changement de temps à autre. Sinon, on ne vit que comme un robot, on fait tout « machinalement ».

Comment procéder avec la répétition

Ce n’est pas très compliqué d’effectuer des répétitions. C’est à la portée de tout le monde. En revanche, Il est important de bien effectuer ses répétitions et d’avoir une certaine régularité sur un temps donné. La méthode de base pour y arriver s’applique à tout ce que vous voulez et souhaitez améliorer. Qu’il s’agisse de renforcer physiquement son corps, que renforcer son mental.

Pour y arriver sans trop de problème, je vous préconise de toujours faire des séries de plusieurs répétitions à des instants réguliers. C’est-à-dire, effectuer vos séries de répétitions à la même heure à des intervalles réguliers. Répétez et répétez encore dans le temps vos séries. Dans chaque série, répétez des actions, des mouvements, des postures, des idées, jusqu’à ce que cela soit facile pour vous d’y avoir recours par la suite.

Ensuite, augmentez le nombre de répétitions au fil du temps. Avoir une approche croissante de l’effort est nécessaire pour ancrer convenablement une action. Plus vous augmenterez le nombre de répétition dans chaque session, plus vous ancrerez l’action dans la mémoire du corps. Plus votre corps aura une mémoire du mouvement, d’une action, plus cela sera facile pour vous d’y avoir recours.

Enfin, essayez de garder une constance dans vos répétitions. Cela peut être difficile comme on l’a vu dans un précédent article, mais il faut essayer autant que possible de garder de la constance dans la répétition. Cherchez à tout prix la constance en vous fixant un emploi du temps (pas trop restrictifs) qui puisse vous accompagner. De ce fait, vous pouvez soit répéter un exercice tous les matins ou soirs, ou tous les deux jours à une heure précises, etc. Ce sont la régularité et la constance qui vous aideront.

Quelques exemples de répétitions à faire

Des répétitions pour un corps résistant !

Pour avoir un corps solide et résistant aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, vous avez le choix des activités. Pour ma part, je peux vous conseiller deux exercices simples à réaliser régulièrement.

  • Le premier étant un exercice d’activité physique. Il s’agit de faire un ou des exercices physiques ciblés tous les matins à une heure précises (fessier, abdominaux, cuisse, bras, etc.). Vous pouvez les effectuer avant le petit-déjeuner (recommandé), avant d’aller travailler, ou avant d’aller vous coucher le soir. Une fois que vous aurez choisi le moment, garder l’habitude de faire ce ou ces exercices au même instant à chaque fois.

Par exemple, pour renforcer vos fesses ou avoir des fesses plus fermes, faites 3 séries de 10 squats tous les matins. Puis, au bout de 3 semaines, augmenter le nombre de répétitions (3 séries de 15 squats). À chaque période de 3 semaines suivantes, augmentez l’effort. En ce qui me concerne, je fais 5 séries de 20 répétitions tous les 2 jours avant de prendre mon petit-déjeuner. C’est mon maximum avant que cela devienne préjudiciable pour mon corps. Ici, l’intérêt est de faire un peu régulièrement pour forcer le corps à s’habituer et à adopter l’effort qui lui est demandé. Avec le temps, le corps s’habituera à l’effort et se développera en fonction de l’activité. Dans le cas d’exercices de squats, cela se constate par un fessier plus musclé et des cuisses plus dessinées au bout de 3 mois.

  • Le deuxième exercice est d’ordre alimentaire. Prenez un repas équilibré au choix (petit-déjeuner, déjeuner ou dîner), à une heure précise tous les jours. Aussi, prenez l’habitude de manger dans un temps compris entre 15 et 20 minutes minimum. Dans ce cas, il n’y a pas lieu d’augmenter un effort. Il s’agit plus d’avoir de la constance sur le long terme. Vous pouvez aller jusqu’à deux repas dans la journée avec ce principe de régularité.

Pourquoi 3 semaines puis trois mois ? : Une action répétée devient une habitude au bout de 21 jours, soit 3 semaines. Cette même action répétée sur 3 mois s’ancre dans le corps en le changeant.

Des répétitions pour un mental d’acier !

Renforcer son mental est quelque chose de nécessaire tant on est assailli par le monde extérieur. Il faut savoir garder un équilibre psychique pour mieux affronter le monde. Quoi de mieux que de s’exercer quotidiennement !

Pour ce faire, je vous propose un exercice assez simple à faire. Il s’agit de résoudre un problème après son réveil ou avant d’aller se coucher le soir. Quel type de problème ? Il peut s’agir d’un petit problème mathématique, de réflexion ou de logique. Un des meilleurs exemples est de simplement imaginer une solution à un problème du quotidien que vous ne vous posez pas forcément.

Par exemple, « Comment faire un repas élaboré à partir de 3 ingrédients bruts ? », « Comment répondre à des propos agressifs qui me sont adressés en 3 mots ? ». Ainsi, chaque matin ou soir, posez-vous une question à laquelle vous tenterez de répondre simplement en ne prenant pas plus de 5 minutes de réflexion. L’intérêt avec ce type d’exercice est de cultiver votre créativité et faire fonctionner vos méninges.

Dans quel but faire des exercices mentaux tous les jours ? Tout simplement pour permettre à son cerveau d’avoir accès plus facilement à l’information au cours de la journée en boostant ses capacités. Les exercices répétés muscleront votre cerveau.

Le cerveau est un muscle à part entière, il ne faut pas l’oublier ! Un cerveau muscler, c’est un cerveau qui traite plus facilement l’information. Aussi, cela permet de mieux réfléchir et de mieux raisonner. Mieux raisonner, c’est être susceptible de prendre plus de recul face à ses émotions et permettre d’agir plus efficacement en prenant de bonnes décisions.

Tout est une question de répétition

Je dirais que la répétition est nécessaire pour s’améliorer en développant des compétences particulières. De plus, son application permet d’acquérir une mémoire par rapport à un geste, une action, une douleur, etc. Une mémoire qui sera ancrée en soi et dont la mise en pratique de ce qui aura été répété sera plus facile sur le long terme.

Se construire une mémoire du corps est donc important pour habiter le monde plus facilement. Cependant, la répétition peut être problématique si sa mise en pratique est trop régulière et trop intense sur le long terme. C’est le paradoxe de toutes choses, il faut savoir trouver le juste milieu !

Comment connaître le juste milieu ? Quelle bonne question ! Je dirais que c’est l’instant où on sent qu’on pourrait encore plus et que dans le même temps on sent que c’est déjà trop. C’est une question de sensation et elle est propre à chacun(e).

Répéter permet de se créer une habitude, ce qui est bénéfique pour soi pour garder un cadre de vie. Mais, dans le même temps, cela peut être néfaste de vivre toujours avec les mêmes habitudes, au risque de ne pas découvrir la nouveauté. Pour cela, il faut savoir répéter en changeant au bout d’un certain temps (quelques mois) ses habitudes. Il est question de savoir trouver un équilibre dans ses pratiques. En fin de compte, il faut agir par session de répétition et savoir varier les répétitions dans le temps long.

La répétition reste l’atout premier pour renforcer l’aspect structurel intérieur et extérieur du corps. À vous de jouer !

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :