L'être fort au royaume des émotions
Bien-être,  Blog,  Général

L’être fort au royaume des émotions !

L’Être fort émerge doucement en ces temps difficiles. Le temps est venu pour lui ! Il sait que de grands combats s’annoncent à l’horizon. Dans un monde à la merci du terrible seigneur Pathos, il sait quelle menace s’annonce pour l’humanité. C’est d’un pas décidé qu’il se rend dans le royaume des émotions, pour faire faces aux sbires de sire Pathos, et ainsi enrayer les effets néfastes de ces derniers sur les territoires mentaux de l’humanité. Du moins, désire-t-il apporter la raison chez tous ces êtres peuplant le royaume des émotions.

Dans un territoire reculé, que nul ne peut définir, l’Être fort arrive avec détermination. Au loin, il aperçoit d’immenses structures ornant le paysage. Tel des montagnes, elles gisent là de toute leur splendeur, laissant entrevoir une force naturelle presque menaçante.

Ça y est, l’Être fort arrive dans le royaume des émotions. Un royaume gigantesque qui l’émerveille et qui bizarrement ne lui semble pas si étranger. À travers ses pensées, quelques images et sensations viennent l’interpeller comme des rêves enfouis de longues dates. Autant d’informations qui semblent lui insinuer qu’il a déjà côtoyé ces lieux. Quelle sensation bizarre !

Au pied de ce royaume qui semble s’étendre jusqu’à l’horizon, dans un décor chargé de couleur, l’Être fort décèle l’immensité de la structure. Des remparts ornés de miroir, qui semblent imposants et si fragile à la fois. Au-delà de ces remparts, le royaume est constitué de plusieurs domaines, représentés chacun par le blason de leur émotion. Des domaines, au milieu desquels gisent de grandes tours touchant presque le ciel et surplombant leur territoire. Ces domaines sont défendus par des êtres d’émotions. Chacun gardant son pré carré. Toutefois, les bruits courent que certains ce sont allié pour augmenter leur puissance et leur influence. Chaque domaine est protégé et entretenu par les représentants du royaume qui sont en charges de maintenir leur pouvoir, et le pouvoir de leur grand seigneur. L’éternel Pathos, seigneur de tous temps, à la puissance incommensurable, terreur de l’humanité !

Malgré la beauté de ce royaume, l’Être fort sait qu’il ne faut pas s’y fier. En effet, le royaume des émotions est connu par-delà ses frontières pour mener des guerres infernales contre la paix des esprits, pour faire perdurer l’agitation au sein même des êtres. Dirigé par le seigneur Pathos, redoutable seigneur de guerre connu pour ses nombreuses batailles, et un taux de victoire jamais égalé, le royaume met à mal la raison de notre monde. L’Être fort n’en a que trop connaissance, et il sait l’urgence qu’il y a de mettre fin à tout cela.

L’Être fort, sans visage et sans véritable nom, est connu jusque dans ce royaume pour ses prouesses. Il paraîtrait que sa puissance surpasserait celle d’un bon millier de passionné. Partout où il passe la raison le succède. Connu comme étant un grand sage et un résistant sans égal, il représente une menace pour les dirigeants de ce royaume. Son arrivée leur fait redouter le pire. La bataille s’annonce acharné !

Comment un tel être se risquerait-il à venir fouler le sol des passions et des émotions, au point d’y faire face, seul ? Il venait sur le propre terrain de ceux qui avaient mis à mal de nombreux être. Ceux-là même qui sème encore la zizanie dans notre monde. Même la raison, pourtant irréprochable jusque-là, ne semblait plus être en mesure de pouvoir résister face à ces soldats de la passion.

Pour assurer son statut, l’Être fort arrive d’un pas certain, mais il sait que les rencontres qui s’annoncent risque d’être difficile. De toute façon, il sait très bien que c’est face à la difficulté qu’il peut mieux apprécier sa condition d’être unique et fort. Il ne peut se terrer et renier ce qui se passe dans son monde. Il n’a d’autre choix que d’assumer son statut, et de libérer le monde du joug incessant des émotions.

L’Être fort avance la tête haute, le regard certains, vers ce qui va sans doute constituer son ultime bataille. Il ne peut plus reculer. Il n’en a pas l’intention ! Ses valeurs, sa morale et sa droiture le lui interdisent. De plus, il est conscient de ses forces. Que peut-il arriver à un être confiant ? Seul l’histoire nous le dira. Que tous frémissent devant sa venue !

Avançant toujours tel un roc défiant les vents, l’Être fort arrive finalement devant le premier domaine. Le blason de ce dernier, représentant un être apeuré, gît sur la façade. Sous l’emblème repose ces quelques mots :

« Que ma volonté gagne et que ma force soit sans égal »

L’Être fort le sait, il est arrivé dans le domaine de la Peur !

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :