3 principes de vie à considérer au quotidien
Bien-être,  Blog,  Général

3 principes de vie à considérer au quotidien

La vie semble complexe, tant par sa structure que par le chemin inévitable qu’elle semble prendre. Il peut être difficile de comprendre la finalité de la vie, tant il y a de possibilités d’action et de considération. Dans cet article, je vais vous présenter trois principes, qui sont importants à mes yeux, pour considérer la vie de manière générale. Des principes qui sont utiles pour vivre une vie faite de compréhension. Nous allons donc voir les 3 principes de vie à considérer au quotidien.

Les principes qui sont proposés ci-dessous sont des principes issus principalement de fondement scientifique. Mais, nous allons voir que ces principes, qui ont une portée scientifique, ont aussi une portée philosophique. Leur application au quotidien est multiple, ce qui en fait des outils idéals et utiles.

1- Le principe de l’échange équivalent

Le principe de l’échange équivalent est à ramener au concept élaboré au Moyen Âge dans le domaine de l’alchimie. Il s’agissait à l’époque de considérer que pour obtenir quelque chose, il fallait donner autre chose de valeur équivalente. Cette notion d’échange équivalent, aujourd’hui, fait en partie référence au principe connu sous le nom du « don et du contre-don ». Le principe de l’échange équivalent requiert donc de donner pour recevoir. Pour recevoir, il est nécessaire de donner en conséquence. En effet, ce que l’on souhaite recevoir doit être à la hauteur de ce que l’on donne, d’où l’importance de l’équivalence.

Dans la vie de tous les jours, ce principe d’échange équivalent doit être appliqué sur soi et avec soi afin de réussir de grande chose. Si on veut des résultats, il va falloir des fournir efforts à la hauteur des résultats espérer. Par exemple, si vous souhaitez être fort(e) sur le plan psychique et physique, il va falloir donner de soi en conséquence. Donner de sa personne par l’effort fourni. On arrive généralement à rien si on ne sacrifie rien. Plus vous désirez obtenir quelque chose qui a de la valeur à vos yeux, plus vous devrez investir de l’énergie dans la réalisation.

« Je donne à équivalence de ce que je veux recevoir »

Sur le plan émotionnel, cela a un effet qui n’est pas négligeable. Si on veut que les émotions aient un effet bénéfique sur soi, il faut investir de l’énergie en conséquence. Pour que l’émotion atteigne son but, il faut qu’il y ait une énergie d’investissement à la hauteur de ce qui est souhaité. Par exemple, je souhaite dompter ma colère et ainsi recevoir la paix. Pour ce faire, il va falloir que j’investisse de l’énergie positive à hauteur de ce que je souhaite obtenir.

2- Le principe de transformation thermodynamique

Ce principe est très connu du monde scientifique, notamment en ce qui concerne la physique et la chimie. Le principe de transformation thermodynamique dont il est question, est celui que Lavoisier avait émis et pour qui « rien ne se perd, tout se transforme ». Ce principe renvoi au fait que dans tout chose de la vie, il n’y a rien qui disparaît ou se perd. Tout n’est que transformation et changement. Ce qui n’est plus l’est encore, mais sous une autre forme.

Si on prend ce principe dans la vie de tous les jours, dans son quotidien, cela permet de relativiser énormément. Je citerai deux exemples pour voir comment cela s’applique. Tout d’abord, prenons le cas de l’investissement d’énergie dans une action pour tendre vers un objectif. L’énergie nécessaire pour entamer l’action ne sera pas perdue. Elle sera transformée en action pour atteindre le but.

Comme autre exemple, je prendrai celui de la mort d’un être cher. L’être cher meurt, mais ne disparaît pas et ne se perd pas dans le néant. Il se transforme sur plusieurs aspects. En effet, il se transforme en souvenir, en devenant partie intégrante de la mémoire de chacun(e). Aussi, il se transforme en substrat organique pour la nature.

Au final, il n’y a rien qui se perd dans la vie, tout se transforme ! Tout ce que nous faisons dans notre vie ne se perd jamais, mais suit le cours de transformation incessante.

« Je ne perds rien de ce que je fais, je le transforme ! »

Si on résume ce principe, on devrait dire qu’il s’agit d’envisager toutes actions, tous phénomènes dans la vie comme faisant partie d’un « recyclage » perpétuel. Tout se recycle dans la vie par le biais de la transformation ! Celui que je suis aujourd’hui n’est pas celui que j’étais hier, mais est une version transformée. En ce sens, je suis toujours celui que j’étais hier, mais autrement. À chacun(e) de faire en sorte que sa version transformée d’aujourd’hui soit meilleure que celle d’hier.

3- Le principe de mécanique des fluides

Ce dernier principe est tout aussi intéressant que les précédents. Le principe de mécanique des fluides se base sur le prédicat que tout n’est que matière physique et que nous baignons au quotidien dans de la matière. Ces fluides sont pour la plupart invisibles à l’œil nu, et ont une action à chaque instant sur notre existence.

En bougeant, on déplace la matière. De fait, quand on marche au quotidien, on s’imprègne de l’air et en même temps on le déplace autour de soi. D’un point de vue philosophique, dans la vie, c’est le même principe, on s’imprègne et on déplace autour de soi en même temps que l’on se déplace. Par exemple, on s’imprègne de problème en même temps qu’on les déplace autour de soi pour avancer. Avec ce principe, ce qui est important, c’est le mouvement.

« Le mouvement permet déplacer la matière, tel les problèmes, autour de soi »

Le mouvement effectué permet d’aller vers un objectif et permet dans le même temps de déplacer la matière autour de soi. Mais, il n’y a pas que le mouvement qui est important. Il y a aussi la résistance ! Même si on est statique, la résistance du corps et de l’esprit permet aussi de dévier la matière autour de soi. Par exemple, dans une rivière, le rocher vient dévier la matière que représente l’eau.

« La résistance des corps permet de détourner les effets de la matière »

L’idéal est de combiner le mouvement et la résistance. En effet, le mouvement seul peut très vite trouver sa limite si la matière qui le percute est trop intense. Par exemple, un corps mobile mais fragile se fera mater dès lors que la force de la matière qu’il doit affronter est trop intense. La résistance seule peut très vite trouver sa limite avec l’effet répéter de la pression de la matière dû à son immobilité. Par exemple, un corps résistant et immobile (tel le rocher dans la rivière) s’érodera avec le temps du fait de l’intensité répété de la matière sur ses parois.

« Il faut être mobile et résistant pour se mouvoir dans la matière »

Ces trois principes sont importants au quotidien pour affronter la vie et avancer tel un roc inébranlable. Pour y arriver, cela requiert de la volonté et de la perspicacité.

Abonnez-vous au blog pour recevoir les nouveaux articles et du contenu inédit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :